Nous déposons plainte !

image_pdfimage_print


Bonjour à toutes et à tous,

En vertu des points non négociables extraits de la charte du Cercle de “Citoyens-Patriotes”, association déclarée, et repris ci-après :

  • S’opposer à la repen­tance et à la contrition, encou­rager la recon­quête de la fierté nationale et inciter à la dignité.
  • Constituer un groupe de pression sans concession sur le respect des lois, le maintien de notre identité, sur les atteintes à l’image de la France, la sécurité, la lutte contre la délin­quance, toutes les formes inadmis­sibles de violences.

… nous avons décidé de déposer plainte pour “incitation ou provo­cation publique à la haine”, délit prévu par l’article 24 de La Loi du 29 juillet 1881 (modifiée), sur la liberté de la presse, à l’encontre de Monsieur Emmanuel MACRON, candidat aux élections prési­den­tielles, qui a déclaré le 15 février 2017, en Algérie, dans un entretien diffusé par la chaine algérienne Echourouk News, que “la coloni­sation fait partie de l’histoire française… c’est un crime, un crime contre l’humanité. C’est une vraie barbarie, niant ainsi toute vérité histo­rique quant aux bienfaits apportés par la France (qui a fondé l’Algérie et libéré ses habitants de l’esclavage), attisant la haine et le ressen­timent des opposants de cette “Algérie française” envers le peuple français, et rendant ce dernier suscep­tible d’être poursuivi par la Cour Pénale Internationale…

Déclaration de Monsieur MACRON

Nous invitons chaque Français, à en faire de même.

Le motif de la plainte est celui retenu par les conseillers juridiques du Cercle ; quelques éléments et références, volon­tai­rement vulga­risés pour être acces­sibles aux non spécia­listes du Droit, sont exposés en page 2 de

Plainte contre E. MACRON

Cette procédure est gratuite et consul­table ici :

Comment déposer plainte

… et les points les plus impor­tants sont ci-après repris et précisés :

  • Le dépôt de plainte peut se faire en se présentant physi­quement dans un commis­sariat de police, une brigade de gendar­merie ou direc­tement, par lettre (recom­mandée de préfé­rence) auprès du procureur,
  • Bien que la réception de la plainte ne puisse pas vous être refusée, les commis­sa­riats et gendar­meries vont proba­blement recevoir des consignes (si ce n’est déjà fait) pour vous dissuader de la déposer ; nous vous conseillons donc de saisir direc­tement le Procureur de la République,
  • Munissez-vous, si vous vous présentez physi­quement, de la version imprimée de ces éléments de Droit, ou déposez ce document sur une clef USB, et n’oubliez pas de demander un récépissé de votre dépôt de plainte,
  • La plainte directe auprès du Procureur de la République est envoyée au Tribunal de Grande Instance ; son adresse est très facile à trouver. Ici, nous avons entré, dans un moteur de recherche “adresse du tribunal de grande instance du Var” qui est le dépar­tement du siège social du Cercle, ce qui donne Recherche adresse TGI ou utilisez l’annuaire de Service​-Public​.fr ; exemple de résultat : adresse du TGI du Var
  • Toute personne (même mineure) victime d’une infraction peut porter plainte.

Vous trouverez ici le texte de la plainte que nous allons déposer auprès du Procureur de la République du Var, conforme au modèle proposé par le site officiel de l’administration française

Version PDF – Version Word

Nous vous le disons franchement, cette plainte n’a que peu de chance d’être prise en compte, alors que nous constatons que la Justice qui est actuel­lement la nôtre, fonctionne à trois vitesses :

  • une justice pour les puissants,
  • celle pour la chienlit et la racaille,
  • la dernière pour le citoyen “sans dent”…

Il s’agit donc plus, selon nous, de faire le “buzz”, de faire en sorte “qu’on en parle”, pour défini­ti­vement ôter toute chance à ce candidat, qui porte atteinte à l’Honneur de la France et donc à celui de son Peuple, d’être élu à la magis­trature suprême.

Nous soutenons aussi le Cercle Algérianiste dans la plainte au pénal qu’il est en train de faire déposer par Maitre GOLDNADEL, et nous parti­ci­perons finan­ciè­rement aux frais des procès si cela est néces­saire.

Vous pouvez nous adresser une copie de votre plainte aux fins de publi­cation sur ce blog et sur les réseaux sociaux à cette adresse :

pascal.​penot@​cercle-​citoyens-​patriotes.​fr

Sur votre demande explicite, nous nous engageons à en rendre illisible votre identité, votre adresse, et l’identité du gendarme ou policier ayant recueilli la plainte.

A vos stylo­graphes ou claviers… pour que Vive la France !

GALLIA PATRIA NOSTRA !

*

Version PDF

Share on FacebookShare on Google+Share on LinkedInTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *