La police dans la rue !

image_pdfimage_print

 

Com­mu­ni­qué du 20 octo­bre 2016.

Sui­te à l’attaque vio­len­te et sau­va­ge au cock­tail Molo­tov, per­pé­trée par des jeu­nes sur un véhi­cu­le de poli­ce à Viry Cha­tillon le 8 octo­bre – atta­que pour tuer des  « keufs » disons-le clai­re­ment – les poli­ciers mani­fes­tent dans de nom­breu­ses vil­les et affi­chent leur colè­re légi­ti­me, leur exas­pé­ra­tion et leur ras le bol. Oui, cet­te agres­sion scan­da­leu­se a été la gout­te d’eau qui a fait débor­der le vase…

Après deux nuits de mani­fes­ta­tion, ils ne lâchent rien et veu­lent aller jusqu’au bout. Leur mou­ve­ment  et la mobi­li­sa­tion s’étendent dans tou­te la Fran­ce. Leur mécon­ten­te­ment ne fai­blit pas !

Des mou­ve­ments orga­ni­sés se sont notam­ment tenus mer­cre­di 19 octo­bre à Tou­lou­se, Bor­deaux, Nan­cy, Tou­lon, Nice, Mar­seille et Lyon.

Un nou­veau ras­sem­ble­ment est pré­vu jeu­di soir 20 octo­bre à Lyon après des inci­dents sur­ve­nus durant la nuit dans la ban­lieue sen­si­ble de Vénis­sieux. Une qua­ran­tai­ne de jeu­nes s’en sont pris à des poli­ciers, leur jetant pier­res, pavés et bou­les de pétan­que, ain­si que des cock­tails Molo­tov qui n’ont tou­te­fois pas fait de bles­sés.

Face à ces atta­ques répé­tées, indi­gna­tion, rage et  cour­roux s’amplifient dans les rangs  des for­ces de l’ordre.

Aus­si, les Patrio­tes conscients des dif­fi­cul­tés ren­con­trées  appor­tent  sou­tien sans réser­ve,  consi­dé­ra­tion, esti­me et admi­ra­tion à tous les poli­ciers char­gés d’assurer  la sécu­ri­té des Citoyens.

Pour l’exprimer avec for­ce et déter­mi­na­tion, hier soir entre 23H30 et minuit, quel­ques mem­bres du CCP avec moi, se sont ren­dus au Vieux-Port à Mar­seille vers minuit pour appor­ter leur soli­da­ri­té, leur récon­fort indé­fec­ti­ble, leur appui  à tous les poli­ciers qui mani­fes­taient contre les mena­ces de sanc­tion, la fai­bles­se des effec­tifs, la vétus­té du maté­riel, les mis­sions trop impor­tan­tes, les ordres pour ne pas inter­ve­nir dans cer­tains quar­tiers,  l’emploi  exces­sif, les ris­ques consi­dé­ra­bles en ser­vi­ce (3300 fonc­tion­nai­res de poli­ce bles­sés lors du pre­mier semes­tre 2016).

Les poli­ciers ont par­ti­cu­liè­re­ment appré­cié et salué notre action.  Sur FR3, j’ai été inter­viewé et ai pu don­ner les rai­sons de notre pré­sen­ce et dire que nous sou­te­nions la légi­ti­mi­té de la réac­tion for­te et des reven­di­ca­tions des poli­ciers.

Seront-ils enten­dus par leur hié­rar­chie et le gou­ver­ne­ment ? Nous le sou­hai­tons vive­ment. Mais rien, dans le contex­te actuel très dégra­dé de la situa­tion de la Fran­ce, ne per­met de le garan­tir !

Quand la poli­ce est dans la rue pour affi­cher sa gro­gne, la Répu­bli­que est au plus mal !

Chris­tian PIQUEMAL, Pré­si­dent du CCP

Share on FacebookShare on Google+Share on LinkedInTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

2 réflexions au sujet de « La police dans la rue ! »

  1. Bon­jour,

    Mes res­pects mon Géné­ral, la Fran­ce va très mal ?.

    On est avec vous !!!

    Cor­dia­le­ment.

    Mr Fla­vien PFEIFFER.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *