Communiqué 6 juin

image_pdfimage_print

 

Com­mu­ni­qué du Pré­si­dent du Cer­cle de « Citoyens-Patriotes »

Nous avons gagné une bataille… ce qui n’était pas acquis d’avance ! Loin de là !

En effet, le Par­quet Géné­ral de Douai n’a pas inter­je­té appel de ma relaxe pro­non­cée le 26 Mai der­nier au TGI de Bou­lo­gne sur mer et elle est donc deve­nue défi­ni­ti­ve…

Mais j’ai un autre com­bat en cours, visant à évi­ter la radia­tion des cadres deman­dée par le Minis­tre de la Défen­se et auquel je consa­cre beau­coup de mon temps et de mon éner­gie car il s’agit de mon hon­neur de ser­vi­teur de la Fran­ce qui est mis en cau­se…

Par ailleurs, je répon­drai dans un com­mu­ni­qué ulté­rieur à mes détrac­teurs qui me repro­chent, entre autres, de n’avoir pas sou­te­nu PEGIDA Fran­ce…

Je veux sur­tout ici renou­ve­ler mes très cha­leu­reux remer­cie­ments à tous mes sou­tiens –pro­ches, amis, col­la­bo­ra­teurs, adhé­rents, patrio­tes sou­vent ano­ny­mes, sans oublier mes brillants avocats- qui se sont inves­tis phy­si­que­ment, intel­lec­tuel­le­ment, et humai­ne­ment pour que le Droit et la Jus­ti­ce triom­phent. Leur enga­ge­ment total, leur géné­ro­si­té, leur sol­li­ci­tu­de et leur témoi­gna­ge m’ont été extrê­me­ment pré­cieux dans ces moments très dif­fi­ci­les par­ti­cu­liè­re­ment pour ma famil­le et mes pro­ches !

Vous le savez, dans quel­ques jours débu­te­ra la Cou­pe d’Europe de foot­ball, évè­ne­ment spor­tif majeur, qui va durer un mois en Fran­ce. Mal­gré des mesu­res de sécu­ri­té pri­ses à la hau­teur de l’évènement, il est à redou­ter que notre sol fas­se l’objet d’attentats. Aus­si, plus que jamais, afin de les évi­ter, devons-nous être vigi­lants, car la Fran­ce à besoin de nous, de Vous….

Je vous expri­me enco­re ma pro­fon­de gra­ti­tu­de pour le sou­tien moral, la soli­da­ri­té que vous m’avez appor­tés dans une pério­de péni­ble.

Res­tez confiants en l’avenir, conti­nuez à croi­re en la Fran­ce, à l’aimer et à tout lui don­ner !

GALLIA PATRIA NOSTRA

Fra­ter­nel­le­ment,
Chris­tian PIQUEMAL

 

Share on FacebookShare on Google+Share on LinkedInTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

4 réflexions au sujet de « Communiqué 6 juin »

  1. Mer­ci mon gene­ral .Vous etes pour nous la figu­re de proue le fanal dans la nuit qui redon­ne le cou­ra­ge et la determination.Mes RESPECT MON GENERAL

  2. J’admire tou­jours votre cou­ra­ge et votre déter­mi­na­tion pour ne pas céder à ceux qui veu­lent vous voir à genoux. Votre second com­bat est de taille cer­tes, mais vous ne pou­vez qu’en sor­tir gagnant enco­re une fois.

    Quel­le leçon sur ce qu’est l’Honneur, vous avez su don­ner à la Fran­ce entiè­re et à ceux qui nous gou­ver­nent !

    Res­pect Géné­ral.

  3. Com­me il y a 72 ans une vic­toi­re pour nôtre liber­té . Mais nous pou­vons nous fai­re la réflexion de la média­ti­sa­tion. Autant le 6 février l’ arres­ta­tion du géné­ral était sous le feu des chaî­nes média­ti­ques, autant aujourd’hui concer­nant la relaxe com­me le sou­ve­nir de la bataille du 6 juin 1944 ; aucun témoi­gna­ge sur nos chaî­nes média­ti­ques
    . C’est vrai qu’aujourd’hui nos diri­geants poli­ti­ques ont plus la cultu­re de l’intégration de isla­mi­sa­tion du pays avec leurs tra­di­tions, que d’enseigner nôtre his­toi­re de la fran­ce , et de mon­trer les hom­mes qui ont pris la voie d’en défen­dre ses valeurs et ses tra­di­tions.
    Mer­ci mon géné­ral et tous ceux qui ont choi­si le che­min de lut­ter pour que la fran­ce retrou­ve ses raci­nes

  4. Tou­te notre recon­nais­san­ce, mon Géné­ral, pour votre cou­ra­ge et pour les épreu­ves endu­rées « au nom du Peu­ple Fran­çais ». Les Magis­trats qui se sont pro­non­cés pour une relaxe font hon­neur à leur pro­fes­sion, et tous ceux qui ont été cho­qués par l’interpellation bru­ta­le d’un grand ser­vi­teur de l’état peu­vent enfin pous­ser un sou­pir de sou­la­ge­ment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *