Communiqué 5 Mai

image_pdfimage_print

Le Géné­ral (2S) Chris­tian PIQUEMAL nous prie de com­mu­ni­quer :

« Après mon inter­pel­la­tion à CALAIS pour avoir par­ti­ci­pé à une mani­fes­ta­tion, j’ai été ému et tou­ché par les nom­breu­ses mar­ques de sym­pa­thie que j’ai reçues et que j’analyse, pour l’essentiel, com­me des inquié­tu­des par­ta­gées qui enten­dent s’exprimer démo­cra­ti­que­ment.

Le com­bat des idées ne peut être conduit que dans la séré­ni­té.

Aus­si sen­si­ble que je puis­se être à ces témoi­gna­ges de sou­tien, qui se renou­vel­lent et se mul­ti­plient à l’approche de ma com­pa­ru­tion devant le tri­bu­nal cor­rec­tion­nel de BOULOGNE, je dois rap­pe­ler que je me pré­sen­te­rai à cet­te audien­ce en ma qua­li­té de “sim­ple citoyen”.

Au delà des expli­ca­tions que je pour­rais four­nir, ma défen­se ne peut être assu­rée que par mes avo­cats, Maî­tre Gérald PANDELON et  le Bâton­nier Domi­ni­que MATTEI. »



Share on FacebookShare on Google+Share on LinkedInTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

12 réflexions au sujet de « Communiqué 5 Mai »

  1. Major hono­rai­re de la Poli­ce Natio­na­le, je suis outré par les évè­ne­ments sur­ve­nus à Calais vous concer­nant. J’ai ser­vi durant 35 ans au sein de la Poli­ce Natio­na­le à Paris.
    Je suis extrê­me­ment pei­né de l’attitude de la Poli­ce a votre égard à Calais, alors que vous offriez tou­tes garan­ties de repré­sen­ta­tion en Jus­ti­ce.
    Votre inter­pel­la­tion et la Gar­de à vue n’était abso­lu­ment pas néces­sai­re.
    La Poli­ce que j’ai connu et que j’ai ser­vi avec hon­neur n’est plus cel­le de main­te­nant.
    Per­met­tez moi mon Géné­ral de vous appor­ter tout mon sou­tient dans cet­te épreu­ve.
    Res­pec­tueu­se­ment joel RAMEAU

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *