Appel aux citoyens-patriotes !

image_pdfimage_print

Discours prononcé le 5 novembre 2016, lors du rassem­blement patrio­tique, à Béziers.

Appel aux Citoyens Patriotes !

La France va mal, très mal… Elle s’enfonce peu à peu et sombre dans le désespoir, voire la déses­pé­rance… avant de tomber peut-être dans le déchi­rement et l’affrontement.

Notre pays est en perdition !

Minée par ses divisions et tentée par le renon­cement à ce qu’elle fut, la France ne sait plus où elle va et aucun respon­sable politique n’est aujourd’hui capable de lui indiquer un chemin.

Depuis 30 à 40 ans, la classe politique dirigeante dans son ensemble, de droite comme de gauche, entraîne le déclin et la décadence de la France et provoque sa destruction progressive.

Elle refuse d’écouter le peuple et nie les réalités d’une nation à la dérive qui fuit le réel, s’enferme par lâcheté dans une nouvelle forme de soumission et de totali­ta­risme. Ce compor­tement provoque son discrédit et son rejet ainsi qu’une très forte abstention des citoyens.

La défaillance de l’État est patente. Tandis que la crise écono­mique et sociale crée les condi­tions d’une fuite en avant redou­table et que l’insécurité se répand partout, dans les rues de nos villes comme dans nos campagnes, le défer­lement migra­toire sur l’Europe et la France détruit peu à peu notre cohésion nationale.

La menace islamique pèse sur notre avenir et la laïcité, principe majeur de notre vie en commun, se lézarde peu à peu. Les boule­ver­se­ments d’un monde en mutation accélérée détruisent les repères et plongent notre pays dans l’angoisse et le désarroi.

Nous assistons à la perte des valeurs, des repères, à l’abandon de l’identité nationale, de l’histoire, de l’héritage, de la culture, des racines de la France, à l’oubli du passé et du destin commun.

Tout cela lié à une insécurité grandis­sante, un ensei­gnement scolaire orienté, un chômage massif, une paupé­ri­sation crois­sante des citoyens, une désin­for­mation systé­ma­tique des médias, à la préémi­nence du politi­quement correct et de la pensée unique, à la désagré­gation de la famille, socle de la société, à l’affaiblissement du lien Armées Nation.

Nous constatons une immigration massive de peuplement et de rempla­cement, des abandons de souve­raineté, une islami­sation rampante et progressive.

L’arrivée récente et massive des migrants de Libye, Syrie, Irak, Soudan, Éthiopie, Érythrée, en Europe sur laquelle les Occidentaux et la France portent une véritable respon­sa­bilité, va provoquer une forte augmen­tation de la radica­li­sation islamiste et du commu­nau­ta­risme.

Cette catas­trophe sans précédent dans l’histoire, pourtant parti­cu­liè­rement mouve­mentée, de la France se développe au nom du vivre ensemble, du commu­nau­ta­risme, du multi­cul­tu­ra­lisme. Mais une majorité de suici­daires et d’inconscients refuse de l’avouer et de l’admettre.

Il est pourtant clair que c’est le résultat direct du tsunami migra­toire qui déferle sur notre malheu­reuse patrie.

Il en résulte le rempla­cement progressif et irrémé­diable de la population de souche de notre pays en voie de « libani­sation ». Ce véritable suicide collectif provo­quera l’éclatement de notre nation, suivi d’une guerre « commu­nau­taire », comme celle qui détruit la Syrie aujourd’hui.

Au début de ce phénomène mortifère, notre « bon peuple » anesthésié, animé de bien-pensance répétait à l’envi : « ils » sont bien gentils, « ils » ne nous gênent pas, il faut bien les accueillir, « ils » n’ont rien chez eux…

Cela fut d’ailleurs vrai tant qu’«ils » n’étaient qu’une petite minorité, paisible et désireuse de s’intégrer. Maintenant, la situation a drama­ti­quement évolué : « ils » sont chez eux chez nous ! oui chez eux !

Certains d’entre eux, kalach­nikov au poing et barbe en bataille, nous terro­risent. « Ils » sont en train de détruire notre identité, notre civili­sation et notre culture et veulent nous imposer les leurs.

Agglutinés dans des zones ou des « jungles » de « non-droit » qui s’étendent chaque jour, « ils » y font la loi !

Notre « gouver­nement » y fait lamen­ta­blement face par des incan­ta­tions, aveu de son impuis­sance : surtout pas d’amalgame, tolérance, le vivre ensemble et aussi hélas appel à « l’identité heureuse », prônée par « Ali de Bordeaux », qui sera très proba­blement « notre » prochain président !

Partout le souci abusif de la repen­tance, du recul, de la contrition et du remords s’impose. Nous développons la détes­tation de notre mémoire, nous assistons à la perte de la fierté d’être Français.

La France des Lumières poursuit inexo­ra­blement son repli et son recul.

Pourtant ce ne sont pas les cris d’alarme qui ont manqué pour alerter nos dirigeants sur la montée des commu­nau­ta­rismes et les risques de fracture de la société (graves émeutes de 2005 qui ont embrasé la France, attentats terro­ristes de 2012 (Merah à Toulouse et Montauban) ceux de Paris en Janvier et octobre 2015 au Bataclan, de Nice le 14 juillet 2016, de Saint Étienne du Rouvray. Au total 235 Morts…

Aujourd’hui, face à toutes ces dérives, il convient de défendre nos valeurs, nos symboles (le Drapeau, la Marseillaise, notre devise), la langue française, l’éducation, la laïcité et de rétablir la sécurité des conci­toyens, de combattre les commu­nau­ta­rismes et de tarir la principale source des migra­tions.

Nous devons tout faire pour stopper la descente aux enfers, retrouver la grandeur de la France, dire Non à la repen­tance, à la soumission et Oui à la recon­quête !

Les partis, enfermés dans leurs jeux claniques et leurs concur­rences d’intérêts, ne sont plus à mêmes de remplir leur rôle consti­tu­tionnel qui est de concourir à l’expression de la démocratie.

Je le dis : C’EST DE VOUS, C’ EST DE NOUS QUE VIENDRA LE SALUT !

N’attendez pas le redres­sement de ceux qui nous ont menés aux bords de l’abîme. Sans nous, ce qu’ils n’ont pas su faire ou pas voulu faire hier, ils ne le feront pas davantage demain.

C’est par la mobili­sation des énergies civiques que nous nous retrou­verons, fiers de ce que nous sommes et de ce que l’Histoire comme la volonté de ceux qui nous ont précédés a bâti. C’est par la mobili­sation des énergies, que nous renouerons avec le destin d’une France aux mille atouts aujourd’hui enfouis, une France fidèle à elle même mais ouverte sur le monde, et fidèle à ses alliances occiden­tales. C’est par notre action militante, déter­minée et empreinte d’une volonté sans faille, que nous pèserons et ferons entendre la voix du Pays.

Non, il n’existe pas de fatalité du déclin. Il n’y a de fatalité que dans le renon­cement.

Patriotes, c’est à vous que je m’adresse aujourd’hui. D’où que vous veniez, quels que soient votre origine, vos convic­tions religieuses ou philo­so­phiques, vos choix politiques et vos parcours, rejoignez nous ! Ensemble formons la grande chaîne de l’unité nationale et civique au dessus des partis avec pour but unique le salut de la France et son rayon­nement dans le monde.

A présent, nous le savons tous, il est temps de serrer les rangs et de s’unir pour ne pas subir.

Oui, j’en suis convaincu, du plus profond de la Nation jaillira toujours une flamme que rien, ni personne ne pourra jamais éteindre. Aussi, malgré son affai­blis­sement, la France vit toujours et va se réveiller.

Alors, je le répète, rejoignez-nous pour réussir la survie de notre beau pays et lui redonner sa fierté et son honneur !

Pour le sauver et lui conserver son identité, le seul recours est de le maintenir debout.

Oui, je vous le clame, la France qui s’aime vous attend ! Que tous les Patriotes fiers d’être français s’unissent pour constituer le ferment, le ciment, la clé de voûte d’une France qui a longtemps été le phare du monde et qui doit le redevenir.

Alors Debout La France, Debout les Patriotes ! Parce que c’est Debout que l’on écrit l’Histoire !

Et pour toujours ! Vive la France.

Général Christian PIQUEMAL
Président du Cercle de “Citoyens-Patriotes”

Version PDF pour diffusion

Share on FacebookShare on Google+Share on LinkedInTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

One thought on “Appel aux citoyens-patriotes !”

  1. oui , debout la FRANCE , oui , rebatir la France avec le Général TAUZIN .… mais allez au combat en ordre dispersé n’apportera que désespoir et amertume !!!!!!
    il faut nous unir, il faut que Général PIQUEMAL , TAUZIN , HERNANDEZ , ASSELINEAU , DUPONT-AIGNAN , Tous les citoyens français qui veulent retrouver une FRANCE forte , fière , se regroupent derrière un seul chef , c’est notre seule chance d’exister et de se faire entendre par les politiques et les médias !!!!!!!!!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *