Archives mensuelles : février 2017

image_pdfimage_print

Nous déposons plainte !

Bon­jour à tou­tes et à tous,

En ver­tu des points non négo­cia­bles extraits de la char­te du Cer­cle de « Citoyens-Patriotes », asso­cia­tion décla­rée, et repris ci-après :

  • S’opposer à la repen­tan­ce et à la contri­tion, encou­ra­ger la recon­quê­te de la fier­té natio­na­le et inci­ter à la digni­té.
  • Consti­tuer un grou­pe de pres­sion sans conces­sion sur le res­pect des lois, le main­tien de notre iden­ti­té, sur les attein­tes à l’image de la Fran­ce, la sécu­ri­té, la lut­te contre la délin­quan­ce, tou­tes les for­mes inad­mis­si­bles de vio­len­ces.

… nous avons déci­dé de dépo­ser plain­te pour « inci­ta­tion ou pro­vo­ca­tion publi­que à la hai­ne », délit pré­vu par l’article 24 de La Loi du 29 juillet 1881 (modi­fiée), sur la liber­té de la pres­se, à l’encontre de Mon­sieur Emma­nuel MACRON, can­di­dat aux élec­tions pré­si­den­tiel­les, qui a décla­ré le 15 février 2017, en Algé­rie, dans un entre­tien dif­fu­sé par la chai­ne algé­rien­ne Echou­rouk News, que « la colo­ni­sa­tion fait par­tie de l’histoire fran­çai­se… c’est un cri­me, un cri­me contre l’humanité. C’est une vraie bar­ba­rie« , niant ain­si tou­te véri­té his­to­ri­que quant aux bien­faits appor­tés par la Fran­ce (qui a fon­dé l’Algérie et libé­ré ses habi­tants de l’esclavage), atti­sant la hai­ne et le res­sen­ti­ment des oppo­sants de cet­te « Algé­rie fran­çai­se » envers le peu­ple fran­çais, et ren­dant ce der­nier sus­cep­ti­ble d’être pour­sui­vi par la Cour Péna­le Inter­na­tio­na­le…

Décla­ra­tion de Mon­sieur MACRON

Nous invi­tons cha­que Fran­çais, à en fai­re de même.

Le motif de la plain­te est celui rete­nu par les conseillers juri­di­ques du Cer­cle ; quel­ques élé­ments et réfé­ren­ces, volon­tai­re­ment vul­ga­ri­sés pour être acces­si­bles aux non spé­cia­lis­tes du Droit, sont expo­sés en page 2 de

Plain­te contre E. MACRON

Cet­te pro­cé­du­re est gra­tui­te et consul­ta­ble ici :

Com­ment dépo­ser plain­te

… et les points les plus impor­tants sont ci-après repris et pré­ci­sés :

  • Le dépôt de plain­te peut se fai­re en se pré­sen­tant phy­si­que­ment dans un com­mis­sa­riat de poli­ce, une bri­ga­de de gen­dar­me­rie ou direc­te­ment, par let­tre (recom­man­dée de pré­fé­ren­ce) auprès du pro­cu­reur,
  • Bien que la récep­tion de la plain­te ne puis­se pas vous être refu­sée, les com­mis­sa­riats et gen­dar­me­ries vont pro­ba­ble­ment rece­voir des consi­gnes (si ce n’est déjà fait) pour vous dis­sua­der de la dépo­ser ; nous vous conseillons donc de sai­sir direc­te­ment le Pro­cu­reur de la Répu­bli­que,
  • Munissez-vous, si vous vous pré­sen­tez phy­si­que­ment, de la ver­sion impri­mée de ces élé­ments de Droit, ou dépo­sez ce docu­ment sur une clef USB, et n’oubliez pas de deman­der un récé­pis­sé de votre dépôt de plain­te,
  • La plain­te direc­te auprès du Pro­cu­reur de la Répu­bli­que est envoyée au Tri­bu­nal de Gran­de Ins­tan­ce ; son adres­se est très faci­le à trou­ver. Ici, nous avons entré, dans un moteur de recher­che « adres­se du tri­bu­nal de gran­de ins­tan­ce du Var » qui est le dépar­te­ment du siè­ge social du Cer­cle, ce qui don­ne  Recher­che adres­se TGI ou uti­li­sez l’annuaire de Service-Public.fr ; exem­ple de résul­tat : adres­se du TGI du Var
  • Tou­te per­son­ne (même mineu­re) vic­ti­me d’une infrac­tion peut por­ter plain­te.

Vous trou­ve­rez ici le tex­te de la plain­te que nous allons dépo­ser auprès du Pro­cu­reur de la Répu­bli­que du Var, confor­me au modè­le pro­po­sé par le site offi­ciel de l’administration fran­çai­se

Ver­sion PDF     –     Ver­sion Word

Nous vous le disons fran­che­ment, cet­te plain­te n’a que peu de chan­ce d’être pri­se en comp­te, alors que nous consta­tons que la Jus­ti­ce qui est actuel­le­ment la nôtre, fonc­tion­ne à trois vites­ses :

  • une jus­ti­ce pour les puis­sants,
  • cel­le pour la chien­lit et la racaille,
  • la der­niè­re pour le citoyen « sans dent »…

Il s’agit donc plus, selon nous, de fai­re le « buzz », de fai­re en sor­te « qu’on en par­le », pour défi­ni­ti­ve­ment ôter tou­te chan­ce à ce can­di­dat, qui por­te attein­te à l’Honneur de la Fran­ce et donc à celui de son Peu­ple, d’être élu à la magis­tra­tu­re suprê­me.

Nous sou­te­nons aus­si le Cer­cle Algé­ria­nis­te dans la plain­te au pénal qu’il est en train de fai­re dépo­ser par Mai­tre GOLDNADEL, et nous par­ti­ci­pe­rons finan­ciè­re­ment aux frais des pro­cès si cela est néces­sai­re.

Vous pou­vez nous adres­ser une copie de votre plain­te aux fins de publi­ca­tion sur ce blog et sur les réseaux sociaux à cet­te adres­se :

pascal.penot@cercle-citoyens-patriotes.fr

Sur votre deman­de expli­ci­te, nous nous enga­geons à en ren­dre illi­si­ble votre iden­ti­té, votre adres­se, et l’identité du gen­dar­me ou poli­cier ayant recueilli la plain­te.

A vos sty­lo­gra­phes ou cla­viers… pour que Vive la Fran­ce !

GALLIA PATRIA NOSTRA !

*

Ver­sion PDF

Share on FacebookShare on Google+Share on LinkedInTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page