Archives mensuelles : mars 2016

image_pdfimage_print

A propos du 19 Mars…

Hon­te à la com­mé­mo­ra­tion du 19 mars 1962 !

Le 19 mars 1962, date du cessez-le-feu offi­ciel entre l’Armée fran­çai­se et le FLN [1] algé­rien, res­te­ra com­me une des pages les plus noi­res et les plus som­bres de notre pré­sen­ce en Afri­que du Nord et un funes­te jour de deuil et de hon­te.

C’est le jour, où sui­te au ces­sez le feu uni­la­té­ral de l’Armée fran­çai­se et à sa vio­la­tion immé­dia­te par le FLN, le gou­ver­ne­ment de la Fran­ce livra ses pro­pres res­sor­tis­sants, les Pieds-Noirs, ses sup­plé­tifs indi­gè­nes Har­kis, des mili­tai­res iso­lés et tou­te la popu­la­tion musul­ma­ne de trois dépar­te­ments fran­çais aux cou­teaux de la hai­ne, aux poi­gnards de la ven­gean­ce aveu­gle, bran­dis par le FLN ivre de revan­che.

Le jour où il devint pos­si­ble, pour un lieu­te­nant de l’Armée fran­çai­se, d’ordonner qu’on fas­se feu sur des mani­fes­tants fran­çais.

Le jour où être Fran­çais, voi­re sim­ple ami des Fran­çais, sur ce ter­ri­toi­re fran­çais jusqu’au 1er juillet 1962, put valoir l’enlèvement, la séques­tra­tion, la tor­tu­re et la mort à tous ceux qui n’eurent pas la chan­ce de pou­voir fuir à temps. Rappelons-nous la ter­ri­ble signi­fi­ca­tion du sinis­tre slo­gan « la vali­se ou le cer­cueil » !

Le jour enfin où les pro­pa­gan­des du FLN, relayées depuis long­temps par une cer­tai­ne gau­che fran­çai­se, com­men­cè­rent d’orchestrer et de véhi­cu­ler leur abject et immon­de men­son­ge sur les pré­ten­dus igno­mi­nies et effroya­bles cri­mes de la pré­sen­ce fran­çai­se en Algé­rie.

Pour­tant, mal­gré tout cela, depuis 54 ans, en rai­son de la dis­si­mu­la­tion de la véri­té, de l’action trom­peu­se et du mes­sa­ge fal­si­fié et inexact véhi­cu­lé par la FNACA [2], fleu­ris­sent et se mul­ti­plient par­tout en Fran­ce, les pla­ces, rues, squa­res du 19 mars 1962.

S’agirait-il pour la FNACA de mar­quer un jour de vic­toi­re natio­na­le fran­çai­se ? Alors que cha­que année, le 19 mars, l’Etat algé­rien célè­bre en gran­des pom­pes sa vic­toi­re sur la Fran­ce…

En dépit de ces réa­li­tés, la FNACA n’a jamais désar­mé et a pour­sui­vi son com­bat pour fai­re recon­naî­tre le 19 mars com­me date offi­ciel­le de la fin de la guer­re d’Algérie.

      … sui­te…

Share on FacebookShare on Google+Share on LinkedInTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page