Rassemblement du 11 octobre 2015

 

Ce dimanche 11 octobre 2015, se sont réunis pour la seconde fois les premiers adhérents de la région PACA, « les pionniers » de notre « Cercle de Citoyens-Patriotes », soit un effectif présent de 42 «sentinelles du sanctuaire France».

Le rassemblement, sous forme de pique-nique, sur les terres de l’un de nos adhérents, agriculteur à Saint Maximin, a séduit et comblé les participants. Réalisé dans des conditions d’accueil parfaites, grâce à la mise à disposition d’une grange, d’un espace parking, de chaises et tables, il fut agrémenté d’un mini « Marché Provençal » également proposé par notre hôte.

Après un accueil autour du verre de l’amitié, notre président, le Général (2S) Christian Piquemal, captiva notre attention durant une heure et demie :

  • Pourquoi cette appellation «Cercle de Citoyens –Patriotes» ?

« Parce qu’autour d’un cercle, on est uni, on se serre les coudes, on est tourné vers le centre. Et la fraternité domine, le même but fédère ».

  • Pourquoi avoir créé cette association apolitique ?

« La France va mal, très mal et s'enfonce dans la décadence. En perte de repères, en proie au doute, elle abandonne ses valeurs et perd son identité. Nos symboles sont bafoués, l'intégrité nationale est mise en danger, la repentance et la contrition affaiblissent la fierté d’être français. En outre, islamisation rampante de la France, insécurité grandissante, chômage massif se développent. L'enseignement orienté, la désagrégation de la famille, l'avenir incertain et critique de nos enfants et des générations futures, témoignent de l'ampleur de notre déclin. Enfin, le peuple n’est plus souverain… ».

« De tout cela, la classe politique depuis 30 à 40 ans porte l'entière responsabilité. »

Le but est défini par notre « Charte ».

  • Comment, et avec qui, le CCP montera-t-il en puissance ?

«Avec toutes celles et ceux, quelles que soient leurs origines, leurs croyances, leurs opinions, leurs parcours, qui aiment la France et qui en défendent ses valeurs, son identité, son histoire, ses traditions, sa beauté et l’application de ses lois»

Puis la phase riche et constructive du jeu des questions-réponses précéda notre Marseillaise chantée avant la clôture de cette partie «intellectuelle».

Le déjeuner qui s’ensuivit, «sorti de nos glacières», fut également l’occasion, dans une ambiance conviviale, festive et fraternelle, de continuer à échanger et de faire plus ample connaissance.

La journée s’acheva par «le Chant du Départ», magnifique hymne à la liberté, et par la traditionnelle photographie de famille.

Notre Président, remercia une nouvelle fois toutes celles et ceux qui avaient fait le choix de se rassembler pour manifester avec force et enthousiasme notre cohésion et nos convictions.

Version PDF