Remerciements

image_pdfimage_print

 

Chers amis,

Avec du recul et une semaine après le pro­cès de Bou­logne du 12 mai, je tiens à expri­mer tous mes remer­cie­ments les plus vifs à tous ceux qui de dif­fé­rentes manières  (mail, lettre, texto, télé­phone) m’ont exprimé  sou­tien sans faille,  soli­da­rité et ami­tié après mon arres­ta­tion du 6 février à Calais.

Très tou­ché par toutes ces marques de cama­ra­de­rie, de géné­ro­sité, de sym­pa­thie, je dis à tous com­bien  tous ces gestes déli­cats  m’ont com­blé et apporté une aide pré­cieuse et appré­ciée.

Aussi, je sou­haite vous témoi­gner ma pro­fonde gra­ti­tude et toute ma recon­nais­sance.

Si les hasards de la vie y consentent, j’espère avoir le plai­sir de vous ren­con­trer à l’avenir.

Avec l’expression de ma fidèle ami­tié, de mon total atta­che­ment et de mon ami­cale consi­dé­ra­tion.

Chris­tian PIQUEMAL
Pré­sident du Cercle de Citoyens Patriotes

Share on FacebookShare on Google+Share on LinkedInTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

Bienvenue !

image_pdfimage_print

(par Chris­tian PIQUEMAL)

 

Depuis 30 à 40 ans, la classe poli­tique diri­geante dans son ensemble, de droite comme de gauche, entraîne le déclin et la déca­dence de la France et pro­voque sa des­truc­tion pro­gres­sive.

Elle refuse d’écouter le peuple et nie les réa­li­tés d’une nation à la dérive qui fuit le réel, s’enferme par lâcheté dans une nou­velle forme de sou­mis­sion et de tota­li­ta­risme. Ce com­por­te­ment pro­voque son dis­cré­dit et son rejet ainsi qu’une très forte abs­ten­tion des citoyens.

Nous assis­tons à la perte des valeurs, des repères, à l’abandon de l’identité natio­nale, de l’histoire, de l’héritage, de la culture, des racines de la France, à l’oubli du passé et du des­tin com­mun.

Tout cela lié à une insé­cu­rité gran­dis­sante, un ensei­gne­ment sco­laire orienté, un chô­mage mas­sif, une pau­pé­ri­sa­tion crois­sante des citoyens, une dés­in­for­ma­tion sys­té­ma­tique des médias, à la pré­émi­nence du poli­ti­que­ment cor­rect et de la pen­sée unique, à la désa­gré­ga­tion de la famille, socle de la société, à l’affaiblissement du lien Armées Nation, etc.

Nous consta­tons une immi­gra­tion mas­sive de peu­ple­ment et de rem­pla­ce­ment, des aban­dons de sou­ve­rai­neté, une isla­mi­sa­tion ram­pante et pro­gres­sive. Par­tout le souci abu­sif de la repen­tance, du recul, de la contri­tion et du remords s’impose. Nous déve­lop­pons la détes­ta­tion de notre mémoire, nous assis­tons à la perte de la fierté d’être Fran­çais.

La France des Lumières, long­temps phare du monde, pour­suit inexo­ra­ble­ment son repli et son recul.

Pour­tant ce ne sont pas les cris d’alarme qui ont man­qué pour aler­ter nos diri­geants sur la mon­tée des com­mu­nau­ta­rismes et les risques de frac­ture de la société (graves émeutes de 2005 qui ont embrasé la France, atten­tats ter­ro­ristes de 2012 (Merah à Tou­louse et Mon­tau­ban) et de Jan­vier 2015 à Paris (Char­lie hebdo et épi­ce­rie casher de Vin­cennes)

Aujourd’hui, face à toutes ces dérives, il convient de défendre nos valeurs, nos sym­boles (le Dra­peau, la Mar­seillaise, notre devise), la langue fran­çaise, l’éducation, la laï­cité et de réta­blir la sécu­rité des conci­toyens, de com­battre les com­mu­nau­ta­rismes, etc.

Nous devons tout faire pour stop­per la des­cente aux enfers, retrou­ver la gran­deur de la France, dire Non à la repen­tance et Oui à la recon­quête !

L’objectif prin­ci­pal de notre asso­cia­tion est de réunir tous les Fran­çais, quelles que soient leurs ori­gines, leurs opi­nions et leurs croyances, qui aiment la France et ont envie de pré­ser­ver sa place et son rayon­ne­ment.

Comme en 1940, il est temps de se sou­ve­nir de l’appel du Géné­ral de Gaulle, encore d’actualité aujourd’hui :

« Nous sommes des Fran­çais de toutes ori­gines, de toutes condi­tions, de toutes opi­nions, qui « avons décidé de nous unir dans la lutte pour notre pays. »
« Cha­cun de nous est le seul à connaître, dans le secret de son cœur, ce qui lui en a coûté. « Mais c’est d’une telle abné­ga­tion, autant que d’une telle adhé­sion que nous tirons notre « force. »

Nous sommes aussi convain­cus que du plus pro­fond de la Nation jaillira tou­jours une flamme que rien, ni per­sonne ne pourra jamais éteindre.

Alors rejoignez-nous pour réus­sir la sur­vie de notre beau pays !

La France qui s’aime vous attend !

Logo du CCP

Share on FacebookShare on Google+Share on LinkedInTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page